L’armée américaine était désireuse de se doter en 1941dans un véhicule rapide avec un canon de 37mm dans le but de faire un chasseur de chars. Deux firmes présentèrent un prototype, Ford avec le T22 et Chrysler qui présenta le T23. Bien que très ressemblant, ce fut le prototype de Ford qui fut choisi pour la production, le 19 mai 1942. Il reçut quelques modifications concernant le stockage de l’équipement et une amélioration de la visibilité pour le conducteur. D’autres modifications sur l’amélioration des suspensions et la pose d’un rail circulaire pour mitrailleuse sur la tourelle lui donnèrent la nomination M8.

Le M8 ne connut que deux versions différentes dans son illustre carrière outre les prototypes présentés plus haut. La seconde était une version plus légère, la seule différence était la suppression pure et simple de la tourelle… Le canon de 37mm ainsi que la mitrailleuse coaxiale disparaissaient pour être remplacés par un rail circulaire M45 acceuillant une mitrailleuse de 12.7mm. Cette version, baptisée M20, fut construite à 3791 exemplaires.

Le Ford M8 avait un profil assez compact ramassé du fait de sa longueur de 5.00m, sa largeur de 2.55 complété par sa hauteur de 2.24m. La masse à vide de l’engin atteignait les 6.570t. Ce véhicule était mû par un moteur Hercule JXD de 6 cylindres en lignes conférant au véhicule une puissance de 110ch. Sa consommation s’élevait à 45l/100. Sa vitesse maximale était de 90 km/h ce qui faisait de lui un véhicule blindé très rapide. Son surnom anglais de greyhound (lévrier) est alors aisé à comprendre…

Conçu à l’origine pour être un chasseur de chars, son armement composé d’un canon de 37mm M6 (le même qui équipa les chars Stuart) et ses deux mitrailleuses l’orientèrent sur des missions de reconnaissance et de soutien direct à l’infanterie. Son blindage résistait aux balles, ce dernier variant entre 3 et 19mm. Le M8 pouvait également poser des mines, des emplacements latéraux ayant été aménagés afin de recevoir 6 mines que les hommes n’avait plus qu’à poser à l’endroit souhaité… L’équipage du M8 était composé de 4 hommes avec un conducteur, un tireur, un radio faisant office de co-pilote et enfin un chef de char.

Le M8 servit majoritairement dans le pacifique et fut d’une grande popularité auprès des soldats qui appréciait en lui sa vitesse et son maniabilité ainsi que son soutien particulièrement efficace contre l’infanterie ennemie… Après guerre, on retrouva le M8 dans de nombreuses armées. Sa production pour la version M8 fut de 12 314 exemplaires.

 

Ford M8 lors du 60ème anniversaire du débarquement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *