La jeune firme North American produit dès sa première année, un excellent avion que fut l’AT6. Les anglais furent attirés par cette société à laquelle ils demandèrent de produire des Curtiss P40. North America lui répondit qu’il préférait se concentrer sur l’étude d’un nouveau chasseur, et le projet aboutit en 117 jours soit exactement 4 mois. Il en résultait un tout premier vol le 26 octobre 1940. Un an plus tard, les tout premiers P51 était livrés en Angleterre. Le contrat initiale prévoyant la livraison gratuite à l’armée américaine de deux prototypes, elle eut le loisir de les tester. Après quelques hésitations, l’USAF finit judicieusement par se doter cet avion qui sera excellent et très polyvalent.

Comme tout avion, le P51 connut une multitude de versions depuis le NA-73X (prototype du 26 octobre 1940). Le dernier prototype étudié à partir du P51 prit l’air en juillet 70 sans succès puisqu’il s’écrasa… Durant la seconde guerre mondiale, il y eut de très nombreuses versions et prototypes concernant le plus souvent des essais d’armement et de motorisations. La version la plus courante fut le P51D qui sera l’objet des caractéristiques lors du prochain paragraphe

Mustang avait une allure bien à lui avec son air de pur sang ventru… Il était caractérisé par une longueur de 9.85m, une largeur de 10.27m et enfin une longueur de 3.71m. Le tout était propulsé par un moteur Packard Rolls Royce « Merlin V-1650-7″ développant 1490ch. L’armement type pour cette version était de 6 mitrailleuses de 12.7mm et d’une charge offensive de 910kg (2 bombes de 455kg ou 6 roquettes de 127mm). L’armement s’adaptait suivant les emplois que l’on attendait du P51.

Le P51 Mustang (désignation USAF : A36) fut un avion qui servit majoritairement dans les cieux d’Europe en tant que chasseur bombardiers mais surtout en temps que chasseur à long rayon d’action. Ce fut le premier chasseur à être capable d’accompagner les bombardiers lorsque les objectifs se situait sur Berlin, en Tchecoslovaquie ou même en Pologne !! Ceci limita donc fortement les pertes parmi les bombardiers et en conséquence, Göring rapporta lui même cette phrase à ces proches :  » Quand je vis les Mustang au dessus de Berlin, je compris que la guerre était perdue pour l’Allemagne. » Les Mustang surclassèrent tout les avions du conflit hormis les avions à réaction allmeand bien que les pilotes remportèrent quelques brillantes victoires contre ces derniers.

Le P51 eut une formidable carrière et servit dans de nombreux conflits jusque dans les années 1970. Une petite série fut même relancée en 1967… Il fut fabriqué pendant la guerre à quelques 15 586 exemplaires qui furent par la suite redistribué à de multiples nations.

Un pur sang volant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *