Devant les succès engendrés par les troupes aéroportées allemandes dès le début du conflit, les américains se mirent à étudier la possibilité d’un char léger aéroportée, que l’on transporterait par planeur et qui fournirait un soutien direct aux troupes de l’aéroportée au sol.

Dès février 1941, les études commencèrent et le premier prototype fut livré à la fin de l’année sous le nom de T9 (ce sont les  anglais qui l’appelleront Locust). En janvier 1942, deux prototypes T9E1 sont testés au sein de la 28th airborn. Après leur homologation, ce fut la firme Marmon-Herrington corp qui décrocha le contrat prévu initialement à 500 exemplaires.

Le M22 (nom américain) était un char destiné à être transporté par les airs, il devait donc être particulièrement léger. En effet, son poids n’excédait pas les 7.5 tonnes, ce qui fit de lui le char le plus léger du conflit. Il mesurait 3.96m de long pour 2.25m de longueur. Sa hauteur était également faible puisque ne dépassant pas les 2m. Un soldat (certes assez grand) pouvait dépasser le char en se tenant debout ! Au niveau du blindage, le maximum était un blindage 25mm pour 10mm dans les endroits les moins protégés. Le M22 était propulsé par un moteur Lycoming 0-435T 6 cylindres à plat à essence développant 163 chevaux. Sa vitesse maximale dépassait les 60km/h et avec un réservoir de 259l, il avait une faible autonomie de 177 km.

Son armement était composé d’un canon de M6 de 37mm, d’une mitrailleuse cal.30 montée en coaxiale ainsi qu’une mitrailleuse cal.45 montée sur une tourelle. Son armement assez léger faisait de lui un char plus destiné au soutien d’infanterie qu’à un affront direct avec des blindés auquel cas, il aurait été inefficace.

Malheureusement, les américains n’utilisèrent jamais ce char faute de moyen de transport (seul le C-47 convenait mais il fallait démonter la tourelle). Ce sont les anglais qui l’employèrent grâce à leur planeur Hamilcar qu’ils avaient conçu pour le Tétrach. Le M22 servit donc uniquement pour le franchissement du Rhin au côté des troupes aéroportées anglaises.

Ce tank léger américain fut produit à 830 exemplaires durant la guerre et ne servit pas après le conflit. Ce fut simplement le premier char aéroporté de l’Histoire.

M22 Locust à la sortie d’un planeur Hamilcar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *