Le Glenn B26 Marauder fut construit dès 1939. Il effectua son premier vol en novembre 1940 et il entra en service assez rapidement dès le début de l’année1941. Il pris rapidement le surnom peu jovial de « faiseur de veuve » du fait de ses fréquentes pannes de moteurs lors des premières versions.

Comme tout chasseurs et bombardiers, le B26 se déclina en de nombreuses versions dont les plus fabriqués furent les versions B et C. Le B26 se révéla être un bombardier léger fiable (du moins par la suite) et il fut apprécier par les équipages. En effet, dès fin 1941, le bombardier servait sur tous les fronts et il s’illustra notamment lors de la batille de Midway. Ce bombardier a enregistré durant la guerre des pertes inférieures aux autres bombardiers alliés.

Le Marauder était plutôt imposant avec une envergure de 19.81m, une longueur de 17.75m et une hauteur de 6.05m. Cette masse  de 12t (à vide) était entraînée par deux moteurs Pratt & Whitney R-2800-41 en étoile avec une puissance de 2000 ch. Le plafond pratique était de 7 200m et son rayon d’action était de 1.850 km. Sa vitesse maximale était de 510 km/h qu’il atteignait à une altitude de 4.420m

L’armement défensif du B-26 était dans sa version la plus courante de 6 mitrailleuses cal. 50 placés à divers endroits. Quant à son armement offensif, il pouvait embarquer un maximum de 1500 kg de bombes dans ses soutes. L’équipage de ce bombardier léger était de 7 hommes pour les missions de bombardements, pour d’autres missions l’équipage était réduit à 5 ou 6 hommes comme lorsqu’il servit d’avions de transport ou de remorqueurs de cibles (version AT 23).

Le B-26 Marauder eut une belle carrière malgré qu’elle soit courte puisqu’il fut retiré dès 1948. Il en fut produit un peu plus de 5 000 exemplaires par les usines américaines Glenn Martin dans le Maryland.

Un B26 lors d’une mission en France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *