Le P47 fut un avion qui résulte de deux projets avants guerre (le P35 et le P43 Lancer) de la firme américaine Republic. Le P47 effectua son premier vol (mouvementé en raison d’une importante fuite de gaz) en mai 1941 sous le nom de XP47B. Le P47 entrera finalement en service dès le début 1942.

Comme tout avion, le P47 fut décliné en une multitude de versions dont la plus répandue fut la version P-47D construit à plus de 12 600 exemplaires. Il y eut au total 13 versions du P47 (dont deux de Curtiss) ayant servit durant le conflit dont une à long rayon d’action et de nombreuses versions expérimentales dont un atteignit 811 km/h.

Le P-47 se caractérisait par un poids hors du commun pur l’époque, plus de 7t soit supérieur au poids du bombardier Do17 encharge. Cela lui valut le surnom de  » Juggernaut  » (ogre). Néanmoins, le P47 faisait preuve d’une grande robustesse ainsi que d’une vitesse très correcte pouvant atteindre les 700 km/h. Ce thunderbolt était entraîné par un moteur fort imposant, un Pratt & Whitney R-2800-59W de 2535 ch. Ce dernier était tellement imposant que le concepteur bâti l’avion autour de son moteur, il rencontra d’ailleurs de sérieux problèmes au début mais qui finirent par se résoudre les uns à la suite des autres jusqu’à donner cet avion terriblement efficace. Il était du genre imposant avec une envergure de 12.42 m et d’une longueur atteignant précisément 11.02m. Sa hauteur restait correcte avec 4.47m. Pourvu de réservoirs supplémentaires, ce chasseur pouvait avoir une autonomie de 3000 km (!)

Le P47 était un avion qui possédait un armement offensif redoutable en raison de ses 8 mitrailleuses de 12.7 mm placées toutes dans les ailes. En outre, il pouvait également emporter une charge offensive de 1130 kg de bombes (c’est un thunderbolt) ou jusqu’à 10 roquettes de 127mm qui furent effroyablement efficaces contre les blindés de l’axe.

Le P47 fut un chasseur-bombardier très efficace notamment dans la lutte anti-char et cela grâce aux puissantes roquettes de 127mm. C’est également un P47 qui blessa gravement le maréchal Rommel. Rien que sur le front occidental (Italie exclus), les P47 revendiquèrent 3752 victoires aériennes et 3 315 avions détruit au sol. On ignore le nombre total de blindés et autres véhicules détruits mais ce nombre est sans aucun doute conséquent.

Le P47 fut un avion qui fut assez largement utilisé après guerre car les Etats Unis le laissèrent en première ligne jusqu’en 1955 et il servit jusque dans les années 60 dans de nombreux autres pays dont la France où il fut utilisé en Algérie. Sa production durant la guerre se chiffre entre 15 000 et 16 000 exemplaires dont plus de 12 500 pour la version D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *