En 1942, l’armée souhaite se doter d’urgence d’un tracteur d’artillerie entièrement chenillé pour tracter le Long Tom, canon standard de 155mm. Alors qu’International Harvester propose ses prototypes T20 et T21, la firme Allis Chalmer répond à l’offre et présente le T9 et T9E1 sur la base d’un châssis M3 Stuart. Ces derniers sont retenus malgré une masse plus importante et entrent en production l’année suivante sous la désignation 18 ton Hight Speed Tractor.

Le M4 ne connut pas d’évolution durant le conflit. La seule variante possible pouvait survenir dans la composition  des chenilles qui connurent 4 modèles différents.Cependant, de nombreux autres projets furent menés pour pallier au manque de tracteurs d’artillerie et tracter plus aisément des pièces de plus gros calibres. Des camions 6×6 ainsi que des chars détourellés servirent de tracteurs de fortune pendant toute la durée de la guerre, 300 exemplaires du TDM10A1 furent, par exemple, détourellés et utilisés comme tracteur d’artillerie sous le nom M35.

Basé sur un châssis de char, le Allis Chalmer M4 était un engin aux dimensions respectables : 5.10m de long pour 2.46m de large. Sa hauteur était quant à elle de 2.52m. L’ensemble, avec une masse de 14.3 tonnes, était entraîné par un moteur essence Waukesha 145GZ de 6 cylindres en ligne développant une puissance de 190ch. Il pouvait atteindre un maximum de 70km/h sur route et de 30km/h en service, c’est à dire lorsqu’il tractait un canon. L’équipage se composait de 11 hommes, bien logés sur des banquettes dans un compartiment tout confort (pour l’époque il s’entend) avec des portières de toile et même le chauffage pour affronter les hivers européens. Derrière ce compartiment se trouvait le bloc moteur puis venait le compartiment à munition.

Le rôle initial du Allis Chalmer M4 était de tracter le canon américain standard de 155mm, plus connu sous le nom de Long Tom. Néanmoins, il était capable de tracter le canon de 203mm et pouvait parfois être utilisé pour remorquer le canon antiaérien de 90mm. Outre ses capacités de remorquage, il était équipé d’un treuil à l’arrière d’une capacité de 13.5t. Pour sa protection, le M4 était armé d’une mitrailleuse de 12.7mm montée sur un rail circulaire situé au dessus du compartiment avant.

Le Allis Chalmer M4 fut un bon engin mais qui ne parvint pas combler à lui tout seul le manque de tracteur d’artillerie dans l’armée américaine puisqu’il ne fut produit qu’à 550 exemplaires entre 1943 et 1945. Cette première réalisation en grande série de Allis Chalmer pour le domaine militaire lui permettra de décrocher d’autres contrats comme le M6.

Allis Chalmer M4 du musée des blindés de Bruxelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *